CHAPRISTI ! Mon Œuf ! – Contes de la campagne.

Prochaine représentation : Avril 2024

Spectacle écrit, conçu et interprété par Isabelle Cardon à partir de contes traditionnels.

La toute petite petite bonne femme et sa tout petite petite poule, le cochon qui ne veut pas rentrer à la ferme … dans une version tonique, interactive et humoristique pour la plus grande joie des enfants et de leurs parents. 

Ce spectacle est composé de contes que l’on retrouve dans la tradition orale du bassin méditerranéen, de Gascogne, de Charente et d’Alsace. 

la musicaltié de la parole s’entremêle à celle des instruments (potée, oeufs, flexatone…) car la conteuse aime jouer avec les sons et les rythmes. le décors est chatoyant et participe à la magie du moment.

La plaquette du spectacle est disponible sur demande.

“ On est happé par trois histoires de notre patrimoine  » petite enfance » qu’elle assaisonne à sa sauce poivrée et ravissante.” Télérama. 

« Chapristi fait le bonheur des enfants ! » Le Républicain  Lorrain,

 “ Trois longs quarts d’heure de bonheur…tout un art ! Isabelle Cardon a aussi tenu en haleine les grands qui accompagnaient les enfants” Le Courrier Picard, 

“Les enfants se sont émerveillés avec des contes teintés d’humour.” Le Républicain Nord Essonne,

“Plus que des mots, la conteuse a su transmettre aux enfants l’envie de participer en gestes, en paroles ou en chansons à son voyage imaginaire … Un pur moment de complicité partagée.” Le Républicain Sud Essonne,

“Dès le lever de rideau, l’attention des enfants est captée par cette conteuse pas comme les autres, qui les fait participer, rire et dialoguer avec elle. (…) Petits et grands s’enthousiasment de ce spectacle vif et plein d’humour.” Le petit Robinson-91,

“Les histoires d’Isabelle Cardon ont enchanté les petits. Les enfants ont partagé une heure d’émerveillement” Libération Champagne, “Près d’une heure de rêve pour les enfants qui n’hésitent pas à participer, chanter et claquer des mains.” Le Parisien, 

“Quasi comédienne, Isabelle Cardon joue sur le rythme et fait durer le suspense. Elle module sa voix, mime jusqu’aux grimaces, chante, s’accompagne de percussions, bouge, amuse et captive son auditoire.” L’ Ardenay,